On s’interrogeait récemment, à l’occasion de la sortie d’une énième collaboration entre géants du streetwear (Champion et Bape), de l’utilité, voire de la nécessité de ces grandes marques à s’associer. Heureusement, celles-ci ne sont pas toutes superflues, comme en témoignent ces dix collaborations qui ont marqué l’année 2016. Comme vous pouvez vous en douter, les quelques crewnecks et autres pantalons de jogging de Champion et Bape n’ont pas été retenus dans ce classement, au détriment d’associations issues parfois d’univers différents et proposant alors des produits mettant en valeur les deux (voir plus) créateurs :

10) Supreme x Stone Island

www.supremenewyork.com

Alors que la collaboration récente entre le géant italien et NikeLab a déçu bon nombre de fans des deux marques, l’association avec Supreme est passée bien moins inaperçu. Une collection complète de parkas, rollnecks, tracksuits ou bien même de sacs, reflétant parfaitement les lignes directrices des deux marques : De la veste thermique à l’ensemble complet camouflage, tout ce que l’on pouvait attendre s’y retrouve, qualité et originalité des matériaux pour Stone, coloris et choix parfait des pièces trends pour Supreme. Même si l’on souhaiterait peut-être voir la marque italienne se concentrer d’avantage sur ses recherches techniques, comme dans le cas de la magistrale Prototype Serie, et malgré toutes les caricatures à base de peaux de banane, le travail est réussi et mérite largement une dixième place.

9) Adidas Originals x Solebox

@npwls_

On a choisi Solebox, mais ça aurait pu être Hypebeast, Parley, Wood Wood ou encore Sneakersandstuff. Car en effet, c’est sur toutes les collaborations Ultra Boost que les sneakersaddicts se sont rués cette année, peut-être pour étancher leur soif de Yeezy. Peut-être, ou alors parce que toutes ces collabs proposaient quelque chose de particulièrement esthétique. Les coloris basiques de la désormais célèbre UB n’étant objectivement pas particulièrement recherchés, les différentes enseignes leur ont donné tout au long de l’année une incroyable fraicheur. Mention spéciale donc à Solebox pour l’association osée mais délicate du orange sur cette base grise, sans aucun doute l’une des paires de l’année!

8) Patta x Carhartt

www.patta.nl

Contrairement à d’autres marques, Patta excelle depuis toujours dans le travail en bynôme, quitte même à ne faire parler d’eux qu’à la sortie de leurs nombreuses collaborations. Depuis la Purple, la Chloro ou encore la Parra en association avec Nike, Patta s’est imposé comme l’un des piliers du streetwear européen et mondial. Après la collection “Wild at Hartt” de 2014, la firme néerlandaise est revenue cette année avec de nouveaux basiques et accessoires, spécialités de Carhartt, mais également avec de superbes pièces en ripstop. La Nimbus et son pantalon, particulièrement en couleur lavande, en ont fait craqué plus d’un…

7) Adidas Originals x Palace Skateboards

www.palaceskateboards.com

Septième place pour Adidas et Palace, qui auraient largement pu prétendre à un top 5 sans un dernier drop décevant mais surtout particulièrement maigre. C’était pourtant plus que bien parti en début d’année avec le crewneck bleu marine aux allures vintage, must-have de 2016. D’autres superbes pièces quelques semaines plus tard pour l’été, simples mais efficaces, variant les matières et les designs. Mais en dépit d’un tracksuit agréable en fin d’automne, la demi-collection de fin d’année, sortie avec d’autres pièces non-issues de la collaboration avec le géant allemand, n’a pas été très bien reçue. Troisième ensemble complet navy de l’année et une chaussure EQT pas forcément réussie, on attend un sursaut d’orgueil dès maintenant pour les deux firmes marques reines du marketing.

6) Heron Preston x DSNY

www.hpcxdsny.com

On ne présentera bientôt plus le designer américain, bientôt implanté à Paris. Précurseur dans l’utilisation du cyrillique et du orange (oui, oui), il s’est curieusement associé cette année au département sanitaire de la ville de New York. Après être tombé sur un sac plastique lors d’une baignade à Ibiza, l’idée lui est venue de recycler des textiles usagés pour sa collection, dans le but de promouvoir le « zero waste ». Encore du orange, le tout sur des bases tellement… basiques qu’elles en deviennent originales. Une première vraie collaboration pour Heron Preston qui va assurément en appeler d’autres.

5) NikeLab x Acronym

@needlehorse

Pour beaucoup la plus belle sneaker de l’année, Nike n’a comme à son habitude pas fait dans la dentelle pour ses collaborations de baskets. Après la Snakeskin et ses petites soeurs produites avec Supreme, et avant la très originale Spiridon issue du partenariat avec Roundel, l’un des modèles de 2016, à savoir la Presto High, s’est vu revisité par Acronym. Sans surprise donc après le succès en 2015 de la Lunar Force 1 zippée et suite à la fulgurante montée du techwear, dont Acronym et Nike (avec la gamme ACG), ont acquis le quasi monopole. Trois coloris : Olive, Bamboo et Volt/Lava, on vous souhaite bonne chance pour n’en choisir qu’une. Bref, trois collaborations seulement en 2016 et trois indiscutables réussites, pour ceux qui doutaient encore de la large domination de la marque à la virgule dans le domaine…

4) Armes x Wer-Haus

www.wer-haus.com

Peu connue à l’international, la marque lausannoise n’est pourtant plus à présenter dans le milieu en Suisse romande. Suivie de près par le collectif 823, ayant il y a quelques mois collaboré avec Avnier de Orelsan, puis plus récemment par RX, les créateurs de la ville suisse ont les dents longues. Rien d’étonnant lorsque l’on connaît la réputation de l’école cantonale d’art de Lausanne (ECAL), souvent classée parmi les tous meilleurs établissement du genre. Une culture donc de l’art et du design alternatif particulièrement développée dans la région, qui engendre de magnifiques créations, à l’instar du crewneck né de la collaboration avec Wer-Haus. C’est donc assez logiquement que la « concept brand » Armes, ne promouvant aucun de ses produits, et le concept store barcelonais qui propose en plus de la boutique un café-restaurant et une galerie, se sont associés. En résulte une magnifique pièce que l’on pourrait qualifier d’oeuvre d’art et qui plaira forcément aux plus lowkey d’entre vous.

3) Supreme x Undercover

@npwls_

Habituée des collaborations avec d’autres grands noms de la culture urbaine, la marque new-yorkaise semble s’élargir à de nouveaux horizons. Après Comme des Garçons qu’ils avaient rendu accessible à une nouvelle clientèle, c’est avec d’autres enseignes luxueuses que Supreme a travaillé pour la SS/16. Si la collection en association avec Aquascutum n’avait pas fait l’unanimité en octobre, il en va bien différemment pour Undercover. Plus habitués des podiums que de la rue, les designs de Jun Takahashi se sont incroyablement bien intégrés aux habituels hoodies, bombers et coaches. On y retrouve donc un mélange raffiné de streetwear et haute couture, proposant de magnifique coloris et imprimés. Probablement la plus remarquable collection capsule de Supreme en 2016.

2) Wood Wood x Champion

www.woodwood.com

Après le grand retour du vintage en 2015, l’année 2016 a sans nul doute été fructueuse pour Champion. Depuis l’explosion de Vêtements et la banalisation du plagiat et de la customisation dans la mode, les t-shirts, hoodies et crewnecks de Champion sont partout. Wood Wood a, de son côté, décidé de faire les choses en grand. Les Danois sont donc allés poliment toquer chez le grand distributeur américain, pour une collaboration authentique. Pas de chichi, les basiques du streetwear, sans déclinaisons de couleurs, avec un seul slogan : Romantic. Un an après Wood Wood x Reebok, ils remettent ça, une collection simple mais diablement efficace. On privilégie donc la qualité à la quantité et c’est peut-être ça, la clé d’une collab réussie.

1) New Balance x Ronnie Fieg

@npwls_

Plus besoin de le présenter, tout ce qu’il touche se transforme en or. Fort de son titre de  Retailer of the year décerné par Footwearnews pour Kith, shop qu’il a créé en 2011, Ronnie Fieg a été cette année plus présent et tranchant que jamais. Nike, Adidas, Asics (un certain Legends Day avec la sortie de six paires), tous se sont arrachés les services du Monsieur. Mais puisqu’il ne faut en choisir qu’une, il s’agira de la New Balance 997.5 « Cyclades ». Pour cette hybride de la 997 et de la 998, Ronnie Fieg s’est inspiré d’une photo prise à Mykonos lors de ses vacances. Des couleurs chaudes, une qualité irréprochable et un packaging à la hauteur, tous les éléments étaient réunis pour sortir en octobre dernier, peut-être la plus belle sneaker de 2016.

Pin It on Pinterest

Plus dans Lifestyle
Pourquoi Supreme x Louis Vuitton risque de ne pas voir le jour

Fermer