Les jours restants avant 2017 se comptent sur les doigts d’une main. Et qui dit nouvelle année dit soirée du Nouvel an.

Le nouvel an, c’est cette soirée où l’on va tous retrouver des gens que l’on n’a pas particulièrement envie de voir et en compagnie desquels on a encore moins envie de commencer la nouvelle année. Au fond, il est temps de se poser la question : pourquoi tout le monde est d’accord pour dire que les soirées de nouvel an sont toujours des soirées de merde ?

Julien nous raconte que de son côté, un de ses premiers Nouvel an s’est terminé aux urgences: “j’avais genre 15 piges, c’était un de mes premiers nouvel an. Tout le monde était bourré, on faisait les cons et il y a un mec qui a décidé de sauter depuis le haut d’un meuble sur un autre mec. Il a eu le poignet cassé et l’autre a eu un commotion. Ce nouvel an était nul.” même s’il concède : “Bon sinon de manière générale, c’est quand même sympa. On revoit des potes qu’on voit pas souvent”. C’est une constante dans les soirées de Nouvel an : il y a toujours une couille à un moment donné.

Que ce soient les voisins qui pètent les plombs, un de vos potes qui se met à vomir toutes ses tripes, un mec un peu trop bourré qui se met à danser sur la table et l’explose, ou un mec qui saute du haut d’un meuble sur un autre. Vraiment, il se passe toujours quelque chose.

Mais d’après Diego, il y a une raison plus logique qui fait que cette soirée est toujours naze : “Tout le monde attend cette soirée comme on attend le Messie. Quand tu regardes, c’est la dernière soirée de l’année et celle qui doit un peu définir le ton de la nouvelle année. Du coup, tout le monde se met une pression de dingue. Et qui dit énorme attente dit énorme déception.” Ce serait donc logique, presque mathématique. Nina nous confirme ça : “J’ai fait un nouvel an dans une vieille salle des fêtes, déjà. Et la mère de la fille qui organisait est restée avec nous, s’est soûlée et l’alcool aidant a pris le micro de la sono et s’est mise à chanter, enfin non, hurler, du Shaina Twain pendant de longues minutes. À minuit tout le monde était déjà en PLS [Position Latérale de Sécurité, NDLR], donc je suis rentrée chez moi. Depuis, j’ai une vision négative des salles des fêtes ! Mais fêter le Nouvel an me dérange pas plus que ça. C’est pas non plus la soirée de l’année, on en fait souvent de bien meilleures pendant un week-end “normal”, mais bon, ça reste une soirée sympa.”

La formule de la défaite serait donc la suivante : passer toujours la même soirée (à quelques lieux et personnes près), se retrouver avec (trop) d’inconnus, pendant que tes potes relous vont te demander 50 fois quelles bonnes résolutions tu vas prendre cette année (du style “j’arrête de fumer dès l’année prochaine”, jusqu’à ce que tu craques à 00h02 sans même t’en rendre compte) et la soirée que tu imaginais très sympa se révèle au final être un moment pénible pour tous.

Le nouvel an ne serait donc pas vraiment la soirée la plus cool de l’année. On s’en doutait. Trop d’attentes, trop de monde, trop d’alcool et trop de blagues du style “On se voit l’année prochaine” que lâche un mec qui décide de faire un tour dehors peu avant minuit. C’est ce qu’on se dira dès le 1er janvier, avant de l’oublier progressivement jusqu’au prochain 31 décembre. 

Pin It on Pinterest