Jean-René (JR) est né le 22 février 1983 à Paris, puis a grandi à Montfermeil. En 2001, alors qu’il trouve un appareil photo dans le métro parisien, il décide de parcourir l’Europe à la découverte de l’art urbain.

Ce qui l’intéresse ? Les limites verticales, les murs et les façades qui structurent les villes et même parfois celles qui les séparent. Au travers de regards et de visages photographiés, JR veut offrir un supplément d’âme. Son but : provoquer l’interrogation des populations locales sur le sens de l’œuvre et plus généralement sur le sens du monde.

L’artiste utilise la technique du collage photographique pour exposer ses œuvres sur les murs, ou les toits, du monde entier. Il attire l’attention de ceux qui ne sont pas des habitués des musées, affichant des portraits d’anonymes dans les rues du monde entier. Ces anonymes s’approprient l’art urbain en devenant acteurs de ses différents projets artistiques.

Portrait d’une génération, 2004.

Entre 2004 et 2006, il réalise Portrait d’une Génération où les visages de jeunes de banlieue s’exposent en très grands formats. Dans un premier temps le projet est illégal mais finit par séduire Paris.

JR - Mur de séparation

Mur de séparation, côté palestinien, à Bethléem, Mars 2007

En 2007, avec Marco il réalise Face 2 Face, la plus grande exposition photo illégale jamais créée. D’immenses affiches de portraits d’Israéliens et de Palestiniens se font face dans huit villes du territoire et sur le mur qui les sépare.

JR - Favela

Action dans la Favela Morro da Providência, Favela de Jour, Rio de Janeiro, Brésil, 2008

En 2008, JR part pour un voyage aux quatre coins du monde à la rencontre des femmes pour son projet Women are Heroes (voir l’interview donnée à Allociné en 2011). Au Brésil, au Libéria, en Sierra Leone, au Kenya, il souligne la dignité de ces femmes qui sont souvent les cibles des conflits. De ce voyage, il en tire un documentaire qui, en 2010,  est présenté au festival de Cannes en compétition pour la Caméra d’Or.

La même année, il crée Unframed, un projet dans lequel il utilise des images qui ne sont pas les siennes, par des photographes connus ou non, qu’il replace dans un nouveau contexte, à une échelle plus grande, leur donnant un nouveau sens.

JR - Conteneur

Women are Heroes, Le Havre, 2014

En 2014, il conclut son projet Women are Heroes en collant le regard d’une femme sur un porte-conteneur qui part du Havre et qui rejoint la Malaisie.

JR - New York Ballet

Les Bosquets, NYCB

En collaboration avec le New York City Ballet, il décide d’utiliser le langage du ballet pour raconter l’histoire des émeutes des banlieues françaises de 2005, et crée “Les Bosquets” qui est un ballet et court-métrage dont la musique est composée par Hans Zimmer, Woodkid ou encore Pharrell Williams.

JR travaille, fin 2014, dans l’hôpital abandonné d’Ellis Islandchapitre important dans l’histoire de l’immigration – et réalise le court-métrage ELLIS, avec comme acteur principal Robert de Niro.

JR au Louvre

JR recouvre la pyramide du Louvre, 2016

En 2016, il est invité par le Louvre et fait disparaître la pyramide à l’aide d’une surprenante anamorphose.

Vous pouvez retrouver tous les projets de JR en cliquant ici.

Pin It on Pinterest