Cette nuit les Golden State Warriors ont aisément battu les Indiana Pacers dans un match sans grand suspens. Le score final est sans appel : 142-106 pour la franchise Californienne. Cette victoire est grandement dûe à un Klay Thompson des grands soirs, une véritable torche humaine.

Plus discret qu’à l’accoutumée depuis l’arrivée de Kevin Durant, Klay Thompson s’est rappelé quelques bons souvenirs avec ce match. Alors qu’il connaissait une petite baisse au tir, notamment à 3 points, il a prouvé à la NBA toute entière hier soir qu’il reste une arme redoutable. Cette nuit, Thompson a pris soin de rappeler à tout le monde qu’il est capable de prendre feu, n’importe quand et n’importe où.

60 points, 21 sur 33 aux tirs, 8 sur 14 à 3 points et tout ça en seulement 29 minutes, s’offrant au passage un record personnel au scoring. Le joueur originaire de Los Angeles n’ayant même pas disputé le quatrième quart-temps, il devient le premier joueur à inscrire 60 points en moins de 30 minutes.

L’artilleur nous avait déjà habitué à des coups de chaud, comme lors de son match à 37 points en un quart-temps face aux Kings ou encore ses 41 points dont onze 3 points dans un match 6 décisif contre le Thunder. Il existe seulement deux joueurs dans l’histoire de la NBA qui ont réussi à avoir plus de 2 points/minutes en jouant plus de 10 minutes : Klay Thompson ce soir, et Wilt Chamberlain le soir des 100 points.

Cependant, il pourra peut-être avoir quelques (petits) regrets. En effet il n’était qu’à 4 points du record de la franchise détenu par Rick Barry avec 64 points. Un total facilement atteignable pour Klay, lui qui aurait même pu, pourquoi pas, titiller les 81 points de Kobe Bryant. Toutefois, Kobe avait déjà fait mieux en inscrivant 62 points en 3 quart-temps. Mais Klay Thompson l’assure, des possibles regrets, il n’en a pas :

Je pense que j’aurais pu. Peut-être qu’un jour j’aurai l’opportunité, mais 60 points en 29 minutes ce n’est pas mauvais. Je suis satisfait de ça.

Klay Thompson

Ses coéquipiers aussi, sont admiratifs :

Je ne sais même pas quoi dire, c’était fou car il n’a probablement même pas eu la balle dans ses mains plus de 2 minutes dans la partie. Il attrapait, tirait et marquait.

Kevin Durant

Un véritable show, une équipe à 80 points à la mi-temps. Une soirée de rêve pour les Warriors avec une performance qui frôle la perfection, avant le garbage time, les Warriors ont comptabilisés 43 passes décisives pour seulement 5 balles perdues. Un récital.

Nos articles NBA Nos article sport

Pin It on Pinterest

Plus dans NBA, Sport
Paulo Dybala peut-il devenir le meilleur joueur du monde ?

Fermer