Après des années de lobbying et de joutes politiques, le MMA a été rendu légal dans l’état de New-York en avril dernier. L’UFC a de ce fait rapidement prévu un évènement au Madison Square Garden et personne n’était plus apte que Conor McGregor pour prendre part au combat principal de ce gigantesque moment dans l’histoire du sport. Et on peut affirmer qu’il n’a pas déçu.

Après sa victoire à l’UFC 202 face à Nate Diaz, l’Irlandais affrontait samedi soir Eddie Alvarez, champion des poids légers avant le combat. Alvarez est bien connu des fans de MMA, ayant combattu dans le monde entier et qui a triomphé partout où il est passé. Véritable vétéran du sport et combattant très complet, il devait représenter un vrai danger pour McGregor, la vérité en est tout autre. Dès le premier échange, le langage corporel de l’américain change du tout au tout, McGregor annihile parfaitement la lutte d’Alvarez et grâce à sa boxe anglaise chirurgicale et son timing impeccable, l’Irlandais a nettement dominé son adversaire et lui a infligé un T.K.O au second round. Une victoire sans contestation possible et une performance très impressionnante tant cela paru simple. “The Notorious” en a profité pour devenir le premier combattant de l’histoire de l’UFC à être champion dans deux catégories de poids en même temps. Une soirée historique jusqu’au bout.

L’empire McGregor

Les accomplissements et la carrière du double champion de l’UFC rentrent un peu plus dans la légende. Il y a 3 ans et demi, il touchait encore les aides sociales irlandaises pour subvenir à ses besoins, aujourd’hui il est à la tête d’un empire qui pèse plusieurs dizaines de millions de dollars et a réussi absolument tout ce qu’il avait annoncé à son arrivée à l’UFC, que ce soit financièrement ou sportivement. Son charisme, son talent, ses K.O spectaculaires et sa personnalité ont fait de lui l’une des plus grosses stars du sport en général et la victoire face à Alvarez ne fait qu’affirmer un peu plus cette tendance. Il détient énormément de records de l’UFC d’un point de vue financier (Pay-per-view vendus, audiences télévisuelles..) ou encore sportif (K.O le plus rapide dans un combat pour le titre, champion dans deux catégories de poids en même temps..)

Sa notoriété est telle, qu’il n’est plus question de ceinture de champion ou d’adversaire, sa simple présence change complètement la donne, c’est le “McGregor Show” et c’est grâce à cette aura et cette popularité qu’il compte faire passer sa carrière à un tout autre niveau financier et médiatique tel Floyd Mayweather ou LeBron James. C’est jusque là, le seul combattant de MMA qui peut légitimement rêver d’un tel statut.

Quelle suite pour sa carrière ?

McGregor possède désormais deux ceintures de champion, une fan base comptant des millions de personnes à travers le monde et un pouvoir de négociation énorme, une combinaison jamais vue dans de telle proportion auparavant. Et de ce fait, le prochain grand combat de Conor pourrait ne pas avoir lieu dans l’Octogon mais en dehors : Il désire des parts de l’UFC vu son importance dans les revenus de la compagnie, nul doute que ce souhait va faire grincer des dents en interne, l’UFC s’est toujours placée au-dessus de ses combattants et voit donc d’un mauvais oeil cette déclaration. Conor est la première personne qui peut modifier cet équilibre et amener à une co-promotion entre le combattant et l’organisation et ainsi redistribuer les revenus. Lors de la conférence de presse d’après combat, il annoncé qu’il allait être père en 2017, on peut donc imaginer qu’il ne combattra pas lors du 1er trimestre, d’autant plus si il négocie une fois encore ses émoluments à la hausse avec WME-IMG (les nouveaux propriétaires de l’UFC). L’évolution de la relation entre McGregor et l’UFC va être intéressante à suivre tant elle pourrait créer un précédent.

D’un point de vue sportif, les challenges sont encore nombreux : Défendre sa ceinture des poids coq face au champion intérimaire José Aldo, défendre sa ceinture des poids léger face à Khabib Nurmagomedov, Tony Ferguson ou Nate Diaz pour une trilogie, ou encore tenter de décrocher une 3ème ceinture en mi-moyen en allant défier le champion Tyron Woodley. Nate Diaz est la meilleure option financière au vue du passif entre les deux hommes (Diaz est le seul combattant à avoir battu McGregor à l’UFC), tandis que sportivement un combat face à Tyron Woodley pourrait être légendaire en cas de victoire, le pensionnaire du SBG Ireland pourrait alors devenir champion dans 3 catégories de poids différentes, une performance qui ferait sans doute de lui le plus grand combattant de tous les temps.

cm4

“The champ champ”

Et alors qu’on pense avoir tout vu de McGregor, il pourrait encore nous surprendre. Une co-promotion ou des parts dans l’UFC ? Une troisième ceinture ? Quoi qu’il en soit, il faudra être attentif, car Mystic Mac ne fait jamais dans la banalité.

Nos articles sports

Pin It on Pinterest

Plus dans Review, Sport
Quand Donald Trump tentait de dominer le sport américain

Fermer