Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain va prochainement vivre sa première expérience avec l’Équipe de France, une belle consécration pour ses progrès constants depuis plusieurs années, mais pas franchement une surprise tant il éclabousse l’hexagone de son talent depuis son adolescence. Retour sur le développement fulgurant d’un crack du football français.

Des débuts dans le foot à Créteil, un passage de 6 mois à Manchester City écourté à la suite de différents avec le club, une signature en mai 2010 au PSG où il intègre le centre de formation, des débuts en Ligue 1 en 2012 après que Carlo Ancelotti ne tombe sous le charme de son profil atypique, rien que ça. Un statut qui ne cesse d’évoluer et des étapes franchies à une vitesse ahurissante, Rabiot n’a pas de temps à perdre et met toutes les chances de son côté pour arriver à ses fins.

À 17 ans, il signe son premier contrat professionnel, fait ses débuts en Ligue des Champions et en Équipe de France U-19. Des étapes difficile à digérer pour un joueur qui encore qu’adolescent qui possède parfois tous les symptômes d’un jeune joueur talentueux mais qui évolue très rapidement au plus haut niveau (du mal à peser sur le jeu, manque d’impact physique, parait nonchalant..), l’un des symboles de cette génération de joueurs qui grandissent trop vite et goûtent au monde professionnel encore en plein développement. En janvier 2013, il va être prêté 6 mois au TFC, n’étant pas satisfait de son temps de jeu chez le champion de France. L’époque où Adrien Rabiot était perçu comme un gosse talentueux mais qui, au travers de Véronique (sa mère et agent) demandait un statut au PSG incompatible avec son inexpérience.

rabiot-stats

“Je vais construire un énorme mur et l’appeler Adrien Rabiot” Donald Trump

Depuis, les choses ont changées, le gamin qui avait tendance à se “regarder jouer” tant il avait l’habitude de dominer chez les catégories jeunes s’est transformé en un milieu complet, qui pèse de plus en plus sur l’issue d’un match. Depuis l’été 2013 son importance au sein de la rotation du PSG a régulièrement augmentée, il n’a pas eu peur de se battre pour ses minutes et lors de la saison 2014/2015 il a dépassé Yohan Cabaye dans la hiérarchie et ainsi précipité son départ du club.

Il profite désormais pleinement de l’arrivée de Unai Emery, étant devenu l’un des joueurs majeurs du PSG, il est depuis le début de saison le milieu de terrain le plus performant et le plus régulier. Capable d’apporter de la justesse technique et une créativité semblable à Thiago Motta mais aussi un volume défensif et un impact physique énorme, plus semblable à un joueur tel que Blaise Matuidi. Il est devenu une garantie au niveau européen à son poste et face à Manchester City et Chelsea, il a prouvé qu’il était capable d’hausser son niveau de jeu et de tenir tête à des références à son poste. Avec déjà 100 matchs en Ligue 1 à 21 ans, l’équipe de France représentait la suite logique de sa progression, lui qui a connu toutes les sélections jeunes avec les bleuets. Il va pouvoir définitivement acquérir le niveau international et offrir à l’EDF un profil rare de milieu de terrain doué dans la plupart des aspects du jeu, que ce soit pour gratter un ballon à 30 mètres de ses buts comme pour conclure une une frappe à l’autre bout du terrain. Son mental et sa confiance en ses capacités lui ont toujours permit d’assumer ses responsabilités et d’être présent dans les grands rendez-vous malgré son jeune âge et c’est tout ce qu’on attends d’un joueur à la stature internationale.

Jusque là, le jeune Rabiot a toujours su digérer les étapes qui se présentaient à lui, nul doute qu’il saura s’élever aux exigences attendues, et pourquoi pas venir chahuter le statut d’indiscutable de Paul Pogba, car à terme il est seul ayant le potentiel, le profil et la talent pour en faire autant.

Nos articles sports

Pin It on Pinterest

Plus dans Football, Sport
LeBron James, encore un peu plus dans l’Histoire

Fermer