Ce lundi, la marque new-yorkaise que l’on ne présente plus a révélé sur son site internet les pièces issues d’une collaboration avec le photographe japonais Nobuyoshi Araki. Ce dernier est essentiellement connu pour ses scènes de Kinbaku : l’art traditionnel du bondage japonais. L’artiste nippon qui s’est illustré pendant plus de 50 ans de photographie par son style très personnel, parfois plus proche de la romance gore que du journal intime, et par le grand nombre d’ouvrages qu’il a publiés (plusieurs centaines), était encore exposé il y a quelques semaines au musée Guimet à Paris.

kbaimpmocum

Supreme x Araki Long-Sleeve Tee-Shirt

La collection qui nous est présentée aujourd’hui, et qui sortira jeudi dans les Supreme stores contient un magazine, un hoodie, et des tee-shirts à manches courtes et longues. Les designs sont propres, et mêlent parfaitement l’identité visuelle tant de Supreme que de Araki. Les vêtements sont ornés de photographies de fleurs aux formes suggestives : une rose pour le hoodie et le tee-shirt à manches courtes, et une orchidée pour celui à manches longues.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nobuyoshi Araki s’est révélé lors de la période de libération sexuelle au Japon, dans les années 1970, où il a longtemps été l’un des fers de lance du courant érotique-trash local. Son travail fut même censuré dans les années 1980 par le gouvernement nippon de par la suggestivité de son travail : à force de se battre contre cette censure, Araki a participé à l’assouplissement législatif envers les représentations de nudité et le porno soft. 

Cette collaboration sera disponible dès jeudi en magasin à Paris, Londres et New York, et samedi pour les magasins tokyoïtes. Elle sera dans le même temps disponible jeudi à 12 heures précises sur le online shop de Supreme.

Retrouve notre précédent article sur la collaboration Supreme x Gucci Mane en cliquant ici. 

Pin It on Pinterest