Perdre face à un club russe sur un but de Lacina Traoré prêté par l’ASM : ça ressemble quand même fortement à une mauvaise blague cette soirée européenne pour le club de la principauté. Fort heureusement pour eux, Bernardo Silva et son délicieux pied gauche ont coupé court à la farce. Tous les héros ne portent pas de masque.

Une équipe amoureuse des fins de matchs

Cette saison, Monaco rime plus que jamais avec moment chaud, après une fin de match irrespirable à Wembley et une égalisation dans les arrêts de jeux face à Leverkusen, l’ASM nous montre encore une fois qu’elle est capable de mettre une grosse pression à l’adversaire et le faire craquer en fin de match. Pour ce 3ème match des phases de poule, Jardim opta pour un 4-3-3, espérant ainsi pallier à l’absence du buteur colombien Falcao tout en s’assurant plus de sérénité défensive en blindant le milieu de terrain, dans un déplacement en Russie qui sentait clairement le traquenard. Et après une première demi-heure mitigée qui verra l’ouverture du score du CSKA sur un but de Lacina Traoré, le seul géant mauvais de la tête, Monaco était bien mal embarqué. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seul, peu de temps après c’est Moutinho qui sort suite à une blessure à la cuisse.

Entre en scène Leonardo Jardim, conscient du besoin de son équipe de porter le danger sur le but d’un Akinfeev chaud bouillant ce soir, le portugais choisis de passer en 4-4-2 et fait rentrer Carrillo aux cotés de Germain. Monaco retrouve clairement des couleurs dans un système bien connu cette saison, même si il faudra attendre les 30 dernières minutes pour voir l’ASM se montrer dangereuse avec régularité et insistance, forçant ainsi Akinfeev à sortir plusieurs parades de grandes qualités. Après une fin de match très nettement dominée où le CSKA n’arrivait plus à sortir de son camp, c’est à la 86ème minute de jeu que la libération arrive pour l’ASM. Profitant d’une frappe repoussée par le portier russe, Bernardo Silva ajuste un intérieur du pied et offre un précieux point à son équipe, comme souvent ces derniers mois.

Un bon résultat mais un contenu parfois frustrant

Le match de l’ASM est un tiraillement entre la satisfaction d’un bon point obtenu en fin de match et la déception d’une prestation irrégulière et parfois décevante dans le contenu. Le talent individuel et les capacités d’adaptations de Jardim ne les sauveront pas toujours, et dans un match où Monaco aurait probablement du s’imposer au vu des nombreuses occasions crées, la frustration est forcément un peu présente. Mais avec Monaco tout réside dans le résultat, et avec ce nul obtenu au forceps, l’ASM conserve sa place de leader et c’est assurément ça le plus important.

Au rayon des bonnes nouvelles on se doit de noter l’énorme match de Fabinho toujours aussi indispensable des deux cotés du terrain de part son activité incessante. Capable de passer d’un sombrero à un tacle au timing parfait, le Brésilien est brillant dans un poste qu’il n’a découvert que suite à un choix tactique de son entraineur.

Dans un des rares groupes où le classement final est tout sauf une évidence, la première place est donc encore possible, toutefois il faudra livrer 3 grandes performances pour l’obtenir, et ça commencera dès le 2 novembre avec la réception du CSKA Moscou.

Pin It on Pinterest

Plus dans Football, Sport
New York Knicks : Grosse pomme recherche playoffs

Fermer