Mondialement connu comme étant le charismatique champion de la WWE pendant plus d’un an, CM Punk (ou Phil Brooks de son vrai nom) a fait un choix de carrière aussi étonnant qu’audacieux. Le 6 décembre 2014, lors de l’UFC 181, il annonce au micro de Joe Rogan avoir signé un contrat avec l’UFC sans avoir d’expérience préalable dans les sports de combat. « C’est ma nouvelle carrière » annonce t-il.

punk-rogan

CM Punk et Joe Rogan lors de l’UFC 181.

Critiqué et moqué par toute une communauté qui refuse de voir un ancien catcheur réussir dans un sport qui est  « réel ». Punk s’en accorde très bien, être l’outsider ultime c’est ce qu’il a vécu toute sa vie ; une jeunesse difficile à Chicago, un physique assez ordinaire loin des exigences habituelles de la WWE, rien n’a jamais été facile pour Brooks. Dès l’annonce de sa signature, Punk envoie un message fort à ses futurs détracteurs :

« Quand tout ce sera terminé, quand j’en aurai finis, les gens devront me respecter car je suis venu ici pour combattre »

Janvier 2015, les choses sérieuses commencent pour Phil Brooks, il débute son apprentissage au camp « Roufus Sport » dirigé par l’ancien champion du monde de kick-boxing Duke Roufus. En choisissant ce camp, Punk aura l’opportunité de s’entrainer avec l’un des meilleurs coachs et avec certains des meilleurs combattants au monde (Anthony Pettis et Tyron Woodley notamment)

L’apprentissage pour Punk est difficile, à 36 ans il découvre une discipline inconnue pour lui auparavant qui est très exigeante car elle demande des capacités en boxe thaïlandaise, boxe anglaise, lutte, jiu-jitsu, ainsi qu’une condition physique extraordinaire. Le MMA est un défi pour n’importe quel athlète, d’autant plus lorsque la découverte du sport se fait si tardivement.

punk-training

Jusqu’à l’épuisement.

L’année 2015 de CM Punk est celle de la découverte de la vie d’un combattant professionnel, plusieurs entrainements par jour, des sparring intenses, des sessions d’entraînements répétitives et usantes. Avec Roufus Sport, il découvre la dureté du sport mais aussi la solidarité qui s’installe entre partenaires d’entrainements, cette fraternité nait du respect que chaque athlètes a pour ses compères, tous vivant le même enfer chaque jour à l’entrainement. CM Punk est désormais l’un des leurs. C’est déjà une victoire en soit pour celui qui affirme régulièrement : « La finalité n’est pas le combat en lui même, mais le chemin pour en arriver là ».

punk-boxing

L’immanquable travail aux pattes d’ours.

Quelques semaines plus tard, Phil Brooks va enfin connaitre son futur adversaire. Repéré lors du show de l’UFC « Lookin’ for a fight » le jeune Mickey Gall, a immédiatement demandé à affronter Punk après avoir triomphé par soumission lors de son premier combat professionnel. Initialement prévu pour le premier semestre 2016, le combat Punk/Gall est repoussé après que l’ancien champion de la WWE fut diagnostiqué d’une hernie discale et devant ainsi se faire opérer.

Le 23 juin, l’UFC officialise le combat entre Phil Brooks et Mickey Gall pour le 10 septembre à Cleveland lors de l’UFC 203. Punk désormais remit à 100%, son camp d’entrainement peut démarrer. Après 18 mois d’apprentissage à Milwaukee sous les ordres de Duke Roufus, CM Punk semble prêt pour ce premier combat. Le challenge qui lui fait face est de taille, mais Punk n’est pas là dans l’optique d’un combat facile, il veut se tester et face à Mickey Gall il aura l’indéniable opportunité de le faire.

punk-gall

Love is in the air.

Et lorsque sa musique de toujours « Cult of Personality » retentira, lorsque les projecteurs seront braqués sur lui et que des millions de fans l’observeront, Punk lui, réalisera simplement le rêve d’un homme qui ne veut laisser aucun regret derrière lui. L’opportunité de vivre cette expérience de près de 2 ans a offert au natif de Chicago bien plus qu’une victoire dans l’Octogon et en cela CM Punk a déjà gagné.

Pin It on Pinterest

Plus dans autres, PreVIEW, Sport
Les Bleus, une autre histoire de France – 1996-2016

Fermer